direction@universitelibreconnaissance.fr
« L’homme essentiel éprouve le sens du mystère, l’éternité est sa patrie, le mystère est son climat » Marie-Madeleine Davy

Principes&position&enjeux

La reconnaissance des Mystères : recueillir, témoigner, comprendre et transmettre

L’UNIVERSITÉ LIBRE DE LA CONNAISSANCE

Principes, position et enjeux de l’U.L.C.

Ce qui caractérise notre époque, c’est le rabattement impératif et systématique de toute chose sur le sol aride des évidences pragmatiques, des devoirs utilitaires, des valeurs marchandes ; c’est l’écrasement matérialiste, c’est l’immanence positiviste, c’est la clôture esthético-technique. Alors, sur la terre devenue gaste (T. S. Eliot) croient et se multiplient la vanité, l’agnosticisme et le nihilisme.

Fort heureusement, il est des territoires ou des expériences (l’art, l’amour, la mort, la pensée, le divin, l’étonnement, la grâce, l’illumination) qui favorisent les écarts et les échappées. Ô bénédiction, il existe des réalités irréductibles à cet empire et à cet emprisonnement enténébrants, autant de sources d’éveil, de libération, de création et d’édification. Elles portent mêmes, en elles, parfois, les clefs de cette situation et de son dépassement.

 Ces réalités, nous les nommons « Mystères » et les plaçons sous la tutelle de l’Esprit. Ces Mystères forment une part des plus importantes et des plus capitales de l’être, du savoir et de l’expérience. Plus précisément, au travers du terme « Mystère », nous désignons aussi bien l’existence et les arcanes du divin, l’origine primordiale et la fin dernière de toute chose, le sens métaphysique de l’être et du devenir, la loi et le drame fondamentaux, les modes multiples de la transcendance, le territoire et les potentialités du transcendantal, les dimensions et les enjeux mystiques, les raisons d’être et les problèmes ultimes, la présence et les manifestations du sacré que les révélations et les expressions de l’absolu, l’ouverture à et la présence de l’altérité radicale, le fond et les dynamiques de l’intériorité, la prégnance des essences, les clés éternelles de la connaissance, les voies de la conversion et de l’élévation, les expériences limites de la conscience et de la réflexion ou encore les épreuves initiatiques et opératives. Ces Mystères constituent la raison d’être des grandes religions, des hautes spiritualités, des gnoses, des mystiques, des ésotérismes mais aussi des philosophies soucieuses de l’Esprit.

Ces Mystères sont autant de pôles, de lieux, de cartes, de perspectives, de ressources et de chemins spirituels insignes offerts à l’individu désireux de comprendre, de s’éclairer, de se transformer et de s’orienter ici-bas de la plus pénétrante, de la plus juste, de la plus belle et de la plus vraie des manières. La vision-vécue personnelle de ces Mystères présuppose, et intensifie à la fois, en chacun, le croisement du spirituel et de l’intellectuel, du métaphysique et de l’existentiel, du mystique et du philosophique, de la raison et de l’intuition, du religieux (du révélé par exemple) et du réflexif, de l’intelligence et de la sensibilité, de la raison et du cœur.

Parce qu’ils sont la substance, le levain et la saveur essentiels de la Vie, parce qu’ils l’exhaussent, parce que sans eux l’être humain et le monde ne sont plus que désolation, parce que, en dépit de tout, ils demeurent continuellement présents et saufs au plus profond de la conscience, parce qu’ils appartiennent à l’intime de chacun et sont ouverts à tous, le devoir de ceux qui sont conscients, et de leur existence et de leur importance, est en conséquence de les accueillir, de les recueillir, de les approfondir, de les intensifier et de les éprouver personnellement ; de révéler et(ou) de rappeler leur présence, leur nécessité et leur vertu ; de les transmettre et de les partager ; d’en encourager l’accès, l’intelligence et l’expérience. Ces enjeux sont la raison d’être, le moteur et la mission de l’Université Libre de la Connaissance. Ils sont à l’origine de sa fondation et de son action. Nous avons dès lors l’audace et la prétention de la penser nécessaire et bénéfique à notre temps.

Que ce soit à titre de fondateur, d’ordonnateurs, d’intervenants, d’auditeurs ou de soutiens, que ce soit de façon permanente ou occasionnelle, adhérer et prendre part à la vie de l’Université Libre de la Connaissance, c’est s’engager dans l’aventure éternelle et sans cesse renouvelée que constitue l’expérience de notre rapport à l’Esprit et aux Mystères ; c’est permettre qu’elle se poursuive et se prolonge indéfiniment, pour soi et pour autrui, dans le temps et dans l’espace ; c’est assurer une initiation ouverte et continue ; c’est maintenir la lumière parmi les hommes en même temps qu’enrichir et intensifier sa quête.

Il existe quatre grands champs disciplinaires qui ont pour objet principal d’étude et d’expérience l’Esprit et les Mystères évoqués : la philosophie, la théologie, l’ésotérisme et la spiritualité. Ce sont par conséquent ces quatre domaines qui délimitent le cadre d’intérêt, d’exercice et de transmission de l’Université Libre de la Connaissance. À l’intérieur de ce cadre, les thématiques et les approches possibles (théorétiques comme pratiques) sont multiples, variées, indéfinies, la seule contrainte étant qu’elles concernent l’Esprit et les Mystères.

La transmission mise en œuvre par l’Université Libre de la Connaissance est ouverte à tous ceux, intervenants et publics, acteurs et auditeurs, qui partagent ce souci permanent, crucial et fécond de faire de l’Esprit et des Mystères un motif essentiel de pensée et de vie. Dès lors, que l’on souhaite soumettre et assurer une intervention ou que l’on désire simplement bénéficier des différents modes de transmission proposés, il n’est pas d’autre attendu et exigence que, pour les premiers, d’offrir des interventions de qualité, pertinentes, claires et rigoureuses ; pour les seconds, de fournir un effort d’attention, de concentration et de compréhension ; et, finalement, pour les uns et pour les autres, de conditionner leur participation à l’épreuve du souci évoqué plus haut, souci en et par lequel s’identifient l’être, le vivre et le penser.

Soulignons, pour terminer, le fait que l’Université Libre de la Connaissance, radicalement indépendante des structures académiques et officielles d’enseignement, ne dépend d’aucune chapelle, n’est affiliée à aucun parti, aucune confession et n’est rattachée à aucune institution quels qu’ils soient. Elle n’est pas le lieu de diffusion de quelque dogme, idéologie ou croyance que ce soit. Aucun prosélytisme n’y est toléré. Fondée par des esprits libres pour des esprits libres, elle ne se préoccupe aucunement de faire des adeptes mais de montrer (car l’expérience et l’incarnation sont décisives) et de démontrer (car nous croyons à la nécessité et aux vertus opératives de l’intelligence et d’un certain exercice de la raison, même face aux réalités irrationnelles, infra-rationnelles ou supra-rationnelles) ce qui se rapporte à l’Esprit et aux Mystères. Là repose sa singularité, là siège sa force. Son but n’est donc pas d’endoctriner mais d’éveiller, d’éclairer, d’approfondir, d’enrichir, de faire découvrir, d’initier, de partager, de témoigner, d’ouvrir, de questionner, de révéler, de rappeler, d’émerveiller, d’étonner, d’analyser, de synthétiser, de faire se croiser, d’échanger, de transformer.

Éric Coulon
Fondateur et directeur de l’Université Libre de la Connaissance
direction@universitelibreconnaissance.fr