direction@universitelibreconnaissance.fr
« L’homme essentiel éprouve le sens du mystère, l’éternité est sa patrie, le mystère est son climat » Marie-Madeleine Davy

Soirée Interstellar

La reconnaissance des Mystères : recueillir, témoigner, comprendre et transmettre

L’Université Libre de la Connaissance organise le jeudi 01 octobre 2020, en partenariat avec le cinéma American Cosmograph de Toulouse, une soirée consacrée au film de Christopher Nolan : Interstellar.

INTERSTELLAR

de Christopher Nolan
2014 / 2H49 / Science fiction / Drame


Il est des films dont le drame et la trame, le souffle et la formule, l’esthétique et le propos emportent le spectateur loin de la salle de cinéma et des lieux communs, le livrant alors, ce qui est rare, à une double expérience intérieure : la contemplation et la réflexion, que ces deux états aient lieu simultanément, s’entremêlant alors en nous, ou bien l’un en décalage temporel par rapport à l’autre, et peut-être suscité par lui. Interstellar est de ceux-là. Il se présente en effet à nous comme un grand spectacle d’amplitude cosmique dont la charge audio-visuelle éclate parfois en nous, ouvrant alors un espace et un temps de recueillement intime. Ce film explore les confins du dehors et le souci du dedans, le désir individuel et les exigences du collectif, leur confrontation et leur intrication, les transports par amour et les sacrifices par désespoir, les enjeux de la transmission et les angoisses de la filiation, les désastres inéluctables et les renaissances certaines, invitant peut-être le spectateur à assumer l’épreuve des infinis comme les quêtes (du) sublimes. Mais toutes ces courses humaines, c’est toujours dans la présence d’un certain mystère, d’un mystère certain même, qu’elles ont lieu et s’effectuent dans Interstellar, celui qui se trouve entre les étoiles et désigne, sans le nommer, l’astre de (nos) vie(s).

Comment, dès lors, ne pas choisir Interstellar comme support et expérience cinématographiques singuliers pouvant favoriser la transmission de ce qui nous préoccupe et fonde l’existence autant que l’action de l’Université Libre de la Connaissance ? Comment, aussi, au regard d’un film hanté par les possibilités et les impossibilités, les effectivités et les nécessités de la communication (entre les êtres, entre les dimensions, entre les mondes, entre les générations, entre l’individu et le collectif), résister au désir de partager ce dont il est le médium, au désir d’en parler, de réfléchir et d’échanger avec autrui ?

Si regarder ensemble ce film est, quelque part, ouvrir la possibilité d’une communion, notre désir d’aller plus loin, c’est-à-dire de nous rapprocher volontairement et consciemment de nous-mêmes, les uns des autres mais aussi du mystère grâce au film, nous a conduits à inviter quelqu’un qui, non seulement, a vu et aimé le film mais a écrit sur lui des pages d’une profondeur et d’un lyrisme qui entrent en résonance avec lui. Cet invité, Pierre Le Coz, dont chaque livre évoque le mystère destinal d’une « profondeur sans étoiles » qu’aurait à traverser l’occident, nous parlera de son expérience du film. Pierre le Coz, en effet, a consacré cinq Notes à Interstellar dans le tome X (Une porte sur l’été) de son grand œuvre : L’Europe et la profondeur, commencé il y a bientôt treize ans. Son intervention fera office d’initiateur et de catalyseur des échanges.

La soirée que nous consacrons au film de Christopher Nolan, introduite et animée par Éric Coulon, fondateur et directeur de l’Université Libre de la Connaissance, se déroulera en deux temps : tout d’abord le visionnage du film à partir de 19H30, dont la durée est de 2h49min ; puis, en seconde partie de soirée, l’intervention de Pierre le Coz, suivie des questions du public et(ou) d’un échange avec lui autour du film.
Annonce de la soirée sur le fanzine du cinéma American Cosmograph.

Pierre le Coz a publié plus d’une trentaine d’ouvrages – essais, fictions, poésies, récits de voyage. Dernier ouvrage paru : Le paradis des orages (treizième tome de L’Europe et la Profondeur), Éditions Loubatières.
Les Éditions Loubatières seront présentes au cours de cette soirée et proposeront à la vente une sélection d’ouvrages de Pierre le Coz.